top of page
  • Photo du rédacteurAimer Sa Vie

Enfant inquiet...








Enfant inquiet :

Comment gérer la rentrée des classes !



Lorsqu’un enfant angoisse face à l’école, notre premier mouvement est souvent celui de lui dire : « Tu verras, c’est super l’école ! Tu vas retrouver des copains et apprendre plein de choses ! »

Parfois cela fonctionne.

Lorsque l’enfant n’est pas trop anxieux et qu’il n’a rien vécu de difficile …


Parce qu’il y a souvent de bons moments mais il y en a aussi des moins bons : ceux où on s’ennuie (oui ça arrive forcément), ceux où on n’y arrive pas (ça arrive même aux meilleurs), ceux où on vit des choses désagréables (une réflexion de l’instit, des brouilles avec les copains, …), etc.


Nous avons souvent tendance à banaliser les inquiétudes de nos enfants par rapport à la rentrée… ou nous tentons de les soulager avec des propos rassurants… ce qui est parfois contre-productif.

Alors qu’il suffit de peu de choses pour les aider …

Premier conseil : normaliser et légitimer l’inquiétude qu’il ressent, pour qu’il se sente compris et entendu dans ce qu’il vit.

S’inquiéter face à une situation nouvelle est logique, courant, pour ne pas dire normal. Savoir qu’on n’est pas le seul à stresser peut rassurer dans une certaine mesure, surtout les plus petits qui ne savent pas si ce qu’ils vivent est normal ou non. Mieux vaut savoir qu’il y aura toujours un coup de stress dans les phases de changements, qu’on sera inconfortables dans ces moments-là… et qu’on finit par les surmonter.


Deuxième conseil : et si on explorait ?

Cherchez à mieux comprendre le problème : nous nous trompons parfois de peur, projetant nos propres peurs sur l’enfant alors que lui n’en a pas ou en a d’autres que nous. Une fois que vous aurez compris, alors vous pourrez donner des explications plus concrètes s’il y a besoin.


Si on veut aider son enfant, il vaut mieux lui dire que, nous aussi nous étions inquiets pour la rentrée mais que voilà comment on gérait, en expliquant notre façon de faire sans prétendre que c’est LA solution.



Troisième conseil : lui transmettre des outils - pour devenir plus conscient de lui-même et à mieux comprendre ses pensées et émotions,

- Lui apprendre à mieux répondre à ses besoins, en tenant compte de ses capacités, pour rester, devenir confiant et s’épanouir et trouver des solutions pour répondre aux défis rencontrés.


Pour initier votre enfant, prenez rendez-vous avec Karine Mal - Orientation scolaire et familiale -


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page